S'installer quelque part, même pour quelques semaines seulement, entraîne inévitablement des habitudes. La boulangère, le pharmacien, le vendeur de journaux, le kiosque qui me recharge ma carte de téléphone ou la loterie qui me recharge ma carte de bus. Le portier, le café d'en bas, bref, même loin de chez soi et de sa "vraie vie", on se recrée un quotidien. C'est cela que j'aime lorsque je voyage. Encore hier un ami me disait "tu es bien partout où tu es!" C'est vrai, en partie. Je... Lire la suite ›