Après cinq ans de vie commune, mon amoureux me dit qu’il craint qu’on ne devienne que de simples colocataires. De très bons amis, de super co-équipiers, mais plus des amoureux. Cette crainte est, je crois, celle de tous ceux qui s’aiment et qui espèrent profondément passer une vie entière avec la même personne : celle qu’ils ont choisi un matin de février, en un seul regard. Si je l’ai moi aussi envisagée, cette possibilité ne m’effraie pas le... Lire la suite sur le blog ›

Cet article provient du blog Rozie & Colibri. Rozie est également auteur de Mon musée personnel : ma personnalité à travers 15 objets et Ecrire ce qui n’est pas politiquement correct..