Remettre la littérature classique au goût du jour, quitte à changer Bel-Ami en coach en séduction, à faire envoyer des SMS au Swann de Proust (sans doute LE passage qui m’a le plus fait glousser) ou à inscrire les héros de romans sur des sites de rencontres, c’est le défi que s’est fixé Sarah Sauquet, professeure et co-créatrice de l’application Un texte un jour. Mission accomplie avec La première fois que Bérénice vit Aurélien, elle le trouva franchement con. Que se... Lire la suite › — Cet article provient du blog Stendhal-syndrome. Camille habite à Paris et est également auteur de L’avenir appartient à ceux qui ne rangent pas leur bureau et Les Wang contre le monde entier, par Jade Chang : mon père, ce (anti)héros.