La « servante écarlate », c'est Defred, une entreprise de salubrité publique à elle seule. En ces temps de dénatalité galopante, elle doit mettre au service de la république de Gilead, récemment fondée par des fanatiques religieux, son attribut le plus précieux : sa matrice. Vêtue de rouge écarlate, elle accomplit sa tâche comme une somnambule, et le soir, en regagnant sa chambre à l'austérité monacale, elle songe au temps où les femmes avaient le droit de lire, d'échanger... Lire la suite sur le blog ›
Cet article provient du blog Le monde de Miss G. Retrouvez également son article Ces douleurs que l'on cache de Carine Petit et Le grand marin de Catherine Poulain.

Pour approfondir, PrettyBooks a également écrit Ma vie (pas si) parfaite • Sophie Kinsella :J’ai beau avoir lu pratiquement tous ses romans, je ne me lasse jamais de Sophie Kinsella....
Jetez aussi un oeil à cet article de stop-deco sur son blog, 6 décos salon avec meuble wenge de rêve : Lors de la déco d’un salon, il devient utile de réfléchir avant même de songer à faire...