L’érotique des Sans Roi ne passe pas par l’exaltation de la « chair » qui fonctionne dans le christianisme sous la forme classique de l’interdit et de la punition, mais par l’idée que, dans la transmutation amoureuse, nous ressentons le sentiment de l’éternité qui passe par la naissance de l’intimité entre deux personnes. Et nous y saisissons […]

Cet article provient du blog cultur'elle. Caroline habite à Orléans et est également auteur de Alias Grace (Captive) de Sarah Polley et Noreen Halpern et Où les eaux se partagent, de Dominique Fernandez.
Lire la suite sur le blog ›