Parfois, de soudaines réminiscences de la petite enfance font irruption dans la routine feutrée d'un quotidien galopant sur la croupe déferlante du temps qui passe (Haaaan ! Que Brahma me chatouille les lobes, c'est tellement beau ce que j'écris que je ne le comprends même pas !). Et avant que vous n'ayez eu le temps de dire ouf, voilà qu'aux abords glissants de la préadolescence, inopinément se rappelle au bon souvenir du Grumeau, la bonne vieille angoisse de séparation qu'on... Lire la suite sur le blog ›
Cet article provient du blog Petit précis de Grumeautique. Nath est également auteur de Mortal câlin et Je compte jusqu'à trois et à trois on s'aime.