Depuis sa sortie, j’ai beaucoup entendu parler du roman de Jean-Michel Guenassia, Le Club des Incorrigibles Optimistes, qui a été couronné de succès critique et populaire et qui a même obtenu le Prix Goncourt des Lycéens en 2009. Un sacré pédigrée ! Michel Marini, collégien de 12 ans, vit de rock’n’roll et de baby-foot. Un jour, il découvre dans l’arrière-salle du bistrot qu’il fréquente, un club d’échec fréquenté par des hommes ayant fuit le communisme. Fasciné... Lire la suite sur le blog ›
Cet article provient du blog Boires et Déboires d'un Zéro Masqué. Aline habite à Paris et est également auteur de Grimm, saison 3 – Être Grimm ou ne pas être ? et The Nice Guys de Shane Black – Ryan Gosling, ce loser sublime.