Alain Bron n’est pas danseur classique mais il maîtrise le grand écart (toi qui me lis, si tu es auteur et que tu as besoin de métaphores fouillées pour ton prochain roman, tu constates là que je peux t’être utile). Le grand écart entre ses deux derniers romans est à la limite du claquage mais l’auteur est échauffé, il maîtrise, il assure. Rappelle-toi, je t’avais parlé de son expédition au « Vingt-sixième étage » dans le monde abêtissant de l’entreprise, et...

Cet article provient du blog Au Pouvoir Des Mots. Laetitia est également auteur de LA COULEUR DES AMES MORTES de Gilles Caillot et LE CREPUSCULE D'UNE IDOLE, l'affabulation freudienne de Michel Onfray.
Lire la suite sur le blog ›