Il y'a ces journées qui commencent bien, semblables à celles d'hier, ne présageant en rien de mauvaises choses. Et puis il y'a les autres.Celles dont on regrette de s'être levé ce matin là. Celles où l'on regrette d'avoir décroché le téléphone.Depuis cette journée là, ma vision de la vie a basculé.Il n'y a pas d'âge, ni de conditions sociales qui nous protègent de certaines choses.Et puis il y'a cette maladie dont le nom rime avec souffrance, mort, espoir ... l'espoir de la... Lire la suite sur le blog ›
Cet article provient du blog La fille d'en face. Enora Cloud est également auteur de Au ciel il y a beaucoup d’étoiles ; il y a des tribus entières, hommes, femmes, enfants, depuis longtemps devenus étoiles..