Dans son premier roman récompensé par le prix Pulizer 2016, Viet Thanh Nguyen porte un regard cynique sur la guerre du Vietnam et la "mission salvatrice" des Etats-Unis. Quatrième de couverture :Je suis un espion, une taupe, un agent secret, un homme au visage double. Ainsi commence l'hallucinante confession de cet homme qui ne dit jamais son nom. Un homme sans racines, bâtard né en Indochine coloniale d'un père français et d'une mère vietnamienne, élevé à Saigon mais parti faire... Lire la suite sur le blog ›
Cet article provient du blog Le coin lecture d'Aniouchka. Anne-Cécile habite à Créteil et est également auteur de Rentrée littéraire 2017 : mes favoris et La maison des bisous de Claudia Bielinski.