Comme un petit plaisir coupable, chaque année je retourne voir ces champs de fleurs, ces insolites palettes de couleurs à deux pas de la mer, qui font pousser des cris aux enfants et déclenchent des séances photo devant chaque parcelle. J'ouvre les yeux et je fais le plein de fleurs, des tulipes et des jacinthes. Le plaisir est coupable, car dans un coin de ma tête la raison me rappelle que ces cultures ne sont pas irréprochables, et que je me fais complice de méthodes peu...

Lire la suite sur le blog ›
Cet article provient du blog marion romain's. Retrouvez également son article Ten little Positive things #98 et Broder des abeilles sur un col de chemise.