Je vous préviens tout de suite : je suis la duchesse des échecs de macarons. L'altesse de la collerette qui fait la tronche. La majesté des coques vides et de la déception à la sortie du four. Combien de fois j'ai eu envie de pleurer devant des petits amas de blanc d'oeuf et de poudre d'amandes? Je ne suis même pas une grande fan de macarons : le goût n'est pas transcendant à mes yeux, et ne vaut pas une belle tarte ou une part de fraisier. Mais pour le défi, je n'ai jamais reculé.... Lire la suite › — Cet article provient du blog Déliacious. Retrouvez également son article Doit-on tout véganiser ? et Curry de ta vie.