Si la perte des valeurs, l’avidité des financiers et le triomphe de la télé-réalité vous emplissent d’amertume, vous trouverez un écho dans Les Wang contre le monde entier. Voici le premier roman d’une journaliste qui a trouvé l’inspiration en 2008, après avoir assisté à une soirée au luxe ostentatoire, imprégnée de l’idée que ce monde d’excès ne pouvait que s’effondrer. Dans la famille Wang, je demande le père, plus vénéré que vénérable, revendiquant avec... Lire la suite sur le blog ›
Cet article provient du blog Stendhal-syndrome. Camille habite à Paris et est également auteur de La première fois que Bérénice vit Aurélien, elle le trouva franchement con, par Sarah Sauquet et Où il est question du retour des Gilmore girls, et de la trentaine.