Chapitre 10: Un grand mirage Je suis désolée de faire un petit chapitre hors chronologie. Mais ce matin, en écoutant une magnifique chanson, triste, évidemment, j'ai eu une larme. De ces larmes qui ont une importance. Je me sens triste. Une tristesse sans nom apparent. Triste à m'asseoir dans la salle de bain. A crier dans mon oreiller.Je me suis mise à penser, suis je seule? Et si je l'étais? Et si nous l'étions tous? Ou seulement moi? Avec mes souffrances. A me transcender par...

Lire la suite sur le blog ›
Cet article provient du blog 33 ans de vie violée. Jeanne habite à stockholm et est également auteur de Adieu tristesse, ou presque. et Chapitre 9: Infertilité Je profite de cet....