C'est un roman qui commence par une banale rupture, la fin d'une histoire d'amour vue et revue : Bérénice aime Titus mais Titus ne veut pas quitter sa femme Roma et ses enfants. Bérénice se tourne alors vers le spécialiste du chagrin d'amour, l'auteur qui a écrit les plus belles tragédies d'amour non-réciproque : Jean Racine. Elle se plonge dans son œuvre, dans ses textes, lit et relit ses plus beaux vers et veut comprendre comment il a pu si justement parler d'amour. Alors on... Lire la suite sur le blog ›
Cet article provient du blog Les Chroniques assidues. Séverine habite à Marseille et est également auteur de La Rage de Zygmunt Miloszewski et L'héritière de Hanne-Vibeke Holst.