Le 2 novembre 1918, dix jours avant l'armistice, le lieutenant Henri d'Aulnay-Pradelle, aristocrate désargenté, arriviste qui rêve encore de gloire, déclenche un incident afin de lancer ses troupes à l'assaut dans l'espoir de se faire un nom. Au cours de cette bataille de trop, cette dernière boucherie, Edouard Péricourt sauve la vie d'Albert Maillard mais est défiguré par un éclat d'obus qui lui arrache le bas du visage. Entre Edouard, rejeton rebelle de la haute bourgeoisie,... Lire la suite sur le blog ›
Cet article provient du blog Paris la douce. Caroline habite à Paris et est également auteur de Cinéma : Le retour du héros, de Laurent Tirard - Avec Jean Dujardin, Mélanie Laurent et Sunday Street Art : Pox - rue Dénoyez - Paris 20.