Rosa Montero, romancière, journaliste, essayiste, s'interroge sur les rapports avec ce que Sainte Thérèse d'Avila appelait la folle du logis, c'est à dire l'imagination. "Etre romancier, c'est cohabiter harmonieusement avec la cinglée du dernier étage". Texte jubilatoire qui mêle l'autofiction, l'autobiographie romancée à l'essai pointu, ce récit interpelle l'essence même du romancier, cette expérience de la création littéraire, enfance perpétuelle du toujours possible, du "et...

Cet article provient du blog Paris la douce. Caroline habite à Paris et est également auteur de Cinéma : Manhattan Stories, de Dustin Guy Defa - Avec Abbi Jacobson, Michael Cera, Tavi Gevinson et Sunday Street Art : Ana - rue Dénoyez - Paris 20.
Lire la suite sur le blog ›