Je le sens. Ma grand-mère paternelle va bientôt mourir. Est-ce que ça se compte en mois, en jours ? En années, ça m’étonnerait. Mes parents ne m’en parlaient pas. C’est ma tante qui est venue me dire que son coeur battait moins. J’ai dit à mes parents qu’ils devaient me tenir au courant, parce que je ne veux plus vivre la chute brutale de la première fois. Je veux être prévenue. Je veux avoir le temps de me faire à l’idée. Je veux savoir, connaître les étapes du... Lire la suite sur le blog ›
Cet article provient du blog Rozie & Colibri. Rozie est également auteur de Auto-sabotage. et Quand l’émotion fatigue..