J’ai repoussé l’heure d’écrire mon bilan – de vous à moi, de moi à moi – jusqu’à la dernière minute des « plus d’excuses ». Un canapé, une tasse de thé brûlant et dehors la tempête plus très loin, il était plus que temps. Mais vous écrire 2016, c’était retrousser mes manches et regarder bien en face brumes et brouillards ; plonger dans tous les « à moitié pas complètement » de cette année où les... Lire la suite ›