Le guide Michelin est régulièrement sous le feu des critiques mais il faut dire qu'il ne fait rien pour ne pas soulever des questions. C'est d'abord la récente polémique au niveau du sponsoring des géants de l'agro-alimentaire (Délifrance, Lactalis, Metro...) qui s'achètent une image via le guide, la presse se demandant comment les chefs étoilés toujours enclins à vanter les petits producteurs locaux peuvent ne pas s'offusquer d'un tel décalage avec leur métier. Un autre exemple...

Cet article provient du blog Blog Japon. Chroma est également auteur de Panique au salon EGAST et Aiguisage d'un couteau Masahiro.
Lire la suite sur le blog ›