Femme Actuelle Hellocoton

lesperipetiesdelo

ELODIE, PARIS

Blog : Les Péripéties d' Elo dans Humeurs

"Hello, c'est Elo!" Enfin, en vrai je m'appelle Elodie. Elo, c’est mon petit surnom « officiel », mes mes potes m’en ont prêtés pas mal depuis mon enfance : le boulet, Pierre Richard, Miss catastrophe, Jason Bourde, le chat noir… j’en passe et des meilleurs. Je vous rassure, ça ne m’a pas traumatisé pour autant, au contraire, je l’ai toujours plutôt bien vécu. Et au fur et à mesure que je les cumulais, j’ai commencé à écrire toutes mes petites « boulettes » dans un petit cahier, de peur de les oublier, et en me disant aussi qu’un jour, je prendrai le temps de les rédiger pour en sortir un vrai livre ! Faut dire que ça fait les soirées de mes proches! Que ce soit entre potes ou en famille, on est sûrs qu’à un moment donné quelqu’un va sortir la fameuse réplique : « Alors Elo, c’est quoi ta dernière bourde ? » Ce qui fait souvent le petit bonheur de mon conjoint (alias Choupi), car entre nous, même s’il dit en « pâtir » au quotidien, il prend un malin plaisir à les raconter ! Et la plupart du temps, la dernière « Elo » (désormais rentré dans le jargon à la place du mot « gaffe ») en entraine une autre, puis encore une autre… et on passe la soirée à revivre mes exploits passés. Avant de conclure bien sûr par un « On a hâte que tu nous racontes ta prochaine Elo! ». C’est pourquoi, devant tant d’enthousiasme et de pression, j’ai décidé de me lancer et de partager avec vous le récit de mes péripéties. Si toutes mes anecdotes peuvent contribuer à égayer vos journées, alors ce sera un pari gagné !

https://www.lesperipetiesdelo.com/
#8 Le jour où… j’ai fait mon Petit Poucet

Pour être honnête, aujourd’hui, je comptais vous raconter une histoire qui s’est déroulée il y a quelques années déjà. Néanmoins, au vu des évènements qui se sont déroulé ces dernières 72H, je me suis dit que je me devais de vous faire partager la primeur de cette dernière péripétie.
D’ailleurs, je remercie tous ceux qui m’ont fait remarquer cette semaine que ça faisait « longtemps » que j’avais pas fait de boulette… Dans le fond,... Lire la suite » c’est pas faux, j’ai tenu presque 7 semaines sans faire de connerie ! Par contre, je ne suis pas sûre que Choupi partage votre avis sur la définition du mot « longtemps »… Même si j’avoue faire un peu ma feignasse ces temps-ci en la jouant comique de répétition, je vous rassure, j’ai retrouvé mon rythme de compet’ ce week-end !
Vendredi, aéroport de Schipol (Amsterdam)
Je suis super heureuse de retrouver Choupi et prendre l’avion pour aller voir mes parents en Auvergne. Je me félicite de ne pas avoir raté le train à Paris et arrive bien en avance à l’aéroport (choupi s’étant assuré de m’acheter un billet me permettant d’avoir de la marge avant le vol…)

J’attends qu’on s’installe tranquillement à la porte d’embarquement avant d’avouer à Choupi ma dernière boulette : « Choupi, faut que je te dise, j’ai encore oublié mon iPhone dans le Uber la nuit dernière ! » L’épisode s’étant déjà passé 3 mois auparavant (et nous ayant coûté au passage 2h d’attente au commissariat… mais ça c’est une autre histoire !), il semblait ne pas vraiment croire ce que je venais de lui dire… Bah oui, il a beau être habitué, y’a des fois il espère encore que ce que je lui raconte est une grosse blague. Mais bon, ça l’est rarement malheureusement…
L’histoire étant un peu complexe, je mets un peu de temps à lui expliquer mais souris quand même en lui disant que pour la énième fois, j’avais quand même récupéré mon portable (ça m’a coûté 30€ l’affaire mais bon…) au final, tout est bien qui finit bien !

Choupi commence alors son café et s’apprête à manger son gâteau quand on entend : « Miss Elodie Guiroux est prier de venir au bureau d’informations tout de suite. » Je le regarde, il me regarde, on se regarde : « C’est pas mon nom qu’il vient de dire le mec, là ?! » J’avais l’espoir d’avoir mal compris mais comme ils ont la bonne idée de répéter l’annonce une seconde fois, je comprends que c’est bien de moi qu’il s’agit. Choupi soupire et me regarde d’un air dépité. Je hausse les sourcils, dans l’étonnement le plus total. Franchement, je pige pas, j’ai rien oublié, j’ai mon sac, mon portable, ma veste!
« Et ton portefeuille, il est où ? » Et c’est là qu’on voit que le mec a l’habitude quand même, parce que mon portefeuille, ben il était plus dans mon sac ! Ce qui n’était au final pas si dramatique que ça sachant que dedans j’y ai mon passeport, ma carte d’identité, mon permis, bref tous mes papiers bien sûr!

Comme à chaque fois, j’avais du mal à y croire car oui, j’arrive encore à me surprendre ! Et y’en avait un autre qui était surpris, même un peu énervé je dois dire : « Non mais là franchement, vas-y, tu me fatigues !» Ah bon, vraiment ?! Il était même prêt à me laisser partir toute seule, (ce qui, entre nous, m’étonnait un peu) mais s’est ravisé : « Non mais je vais venir avec toi sinon t’es capable de te perdre ! »
Faut quand même pas exagérer m’enfin, j’apprécie qu’il m’accompagne car le fameux bureau d’informations, il était juste à l’autre bout du terminal ! On arrive et je vois mon portefeuille sur le comptoir ! Apparemment, je l’avais laissé sur le tapis du contrôle de sécurité ! Mon beau portefeuille rouge et orange, 10cm de large, 5 d’épaisseur… Discret quoi, à croire que j’ai fermé les yeux en passant cette foutue sécu ! Enfin, ouf j’ai encore de la chance !

Retour à la porte d’embarquement quand je m’aperçois que mon iPhone a littéralement beugué : écran figé, impossible de faire quoique ce soit ! Pratique quand on a son billet d’avion dans son téléphone ! Non mais franchement la poisse quoi ! Du coup, vas-y qu’on se re cogne un tour de l’aéroport et alors là je remercie les mecs qui ont inventé les bornes pour retirer ton billet ! Car grâce à ça, j’ai pu l’imprimer et monter à bord !!... A juste fallu qu’on se tape 1h15 d’attente en plus car le vol avait du retard ! m’enfin, ça c’est quand même pas ma faute !

Bref, au final, je m’en sors bien et remercie une nouvelle fois ma bonne étoile et la bonté des gens qui retrouvent les objets que je sème derrière moi régulièrement… J’hésite quand même à m’acheter un cordon pour me mettre mon iPhone autour du cou, ça m’évitera de l’oublier dans les tacos ! Quant au passeport, je le laisse entre les mains de choupi désormais, c’est plus sûr !... Faut juste que je pense à vérifier si j’ai bien le reste…
#9 Le jour où… j’ai involontairement

  • Rejoignez vous aussi la conversation sur Hellocoton !

#7 Le jour où... j'ai perdu ma voiture
Je vous avoue que des comme celles-ci, il va y en avoir plusieurs car j’ai une fâcheuse tendance à « paumer » ma voiture!

Cette fois-ci, je devais me rendre à un rdv en banlieue Parisienne (un bled au-delà du périph’ comme diraient les bons vrais Parisiens). J’allais donc au parking pour partir en voiture. Histoire de pouvoir la retrouver facilement, je la garais toujours à peu près au même endroit, tout du moins au même étage à chaque fois, car je dois bien l’avouer, je... Lire la suite » déteste ces parkings, je m’y perds tout le temps (ça vous arrive à vous aussi non ?) ! Enfin, là bizarrement, ma voiture n’y était pas. Je fais donc tout l’étage, en long, en large, en travers, en appuyant incessamment sur ma clé dans l’espoir d’entendre enfin le fameux «bip-bip » et de voir les feux qui clignotent, impossible de retrouver cette bagnole !

« Un peu » énervée, j’appelle Choupi (je fais généralement ça à chaque fois… le pauvre il ne peut souvent rien faire, mais ça me défoule). Ce jour-là, il n’était pas loin donc il me rejoint au parking pour refaire le même tour que je venais de faire 3 fois ! Ne voyant toujours pas ma voiture non plus, il me suggère d’aller faire une promenade à l’étage d’en-dessous. Je le suis… bien que j’étais certaine de ne pas être au -3, je vais jamais au -3 ! Pour le coup, j’avais raison, elle n’était pas au -3, ni au -4 ! « Ma voiture a disparu !!»

Et c’est là que Choupi eut un éclair de lucidité : « Mais, t’es rentrée avec ta bagnole vendredi soir à la maison ? » Comme on faisait beaucoup de co-voiturage, je m’emmêlais un peu les pinceaux des fois… « Euh, oui, j’ai pris ma voiture vendredi pourquoi ? – Ben parce que ce matin, t’es montée dans la mienne, donc ta voiture, elle est pas là, elle est dans la rue devant chez nous ! » - « Oh non !!!! T’as raison ! »

C’est alors que j’ai sauté dans le métro pour retourner dans notre rue, et retrouver mon bon petit Touran bien garé avec, bien évidemment, 2 jolis petits papiers verts sur le pare-brise ! J’avais juste oublié de payer le stationnement le samedi toute la journée et lundi matin donc au final, c’était pas si cher payé que ça…

Bref, maintenant, je vous rassure, j’ai enfin suivi les conseils de choupi (après plusieurs années) : je prends une photo de la place à laquelle je me gare à chaque fois ! Enfin, dans les parkings...après il faut juste que je me rappelle si je me gare dans la rue ou au parking… mais ça c’est une autre histoire !

  • LoreleyLand

    LoreleyLand Ahahaha pas de souci ;) le 15 mai 2017, 21:28 Supprimer

  • aureo-co

    aureo-co J'avoue ça m'arrive le matin quand j'ai passé une sale nuit lol le 16 mai 2017, 23:35 Supprimer

  • Rejoignez vous aussi la conversation sur Hellocoton !

https://www.lesperipetiesdelo.com/les-p%C3%A9ri...
Péripétie #6 sortie en avant prem's pour ce jour spécial :)

http://www.lamontagne.fr/montlucon/art-de-vivre...
Premier article dans la presse! ;) Venez découvrir mon blog et me donner vos commentaires svp amies bloggeuses! Merci!!

https://www.lesperipetiesdelo.com/les-p%C3%A9ri...
LE JOUR OÙ... J'AI FRACASSÉ LA BARRIÈRE DE MONOP'
Alors je vous arrête tout de suite, c’est pas une histoire d’alcool au volant que je vais vous raconter là! J’étais bel et bien à jeun lorsque j’ai percuté cette barrière.

Tous les Montluçonnais qui liront cette histoire sauront de quel Monop’ je parle (évidemment, y’en a qu’un !). Pour les autres, histoire que vous visualisiez un peu la scène,... Lire la suite » le parking étant en fait sur le toit du magasin, il y a une petite côte pour y accéder. Du coup, ça monte quand on arrive, et ça descend quand on part, logique !

C’est donc après mes petites emplettes à Monop’ que je remonte dans ma voiture pour partir. Le petit souci à l’époque, c’est que j’avais un problème avec ma vitre, elle ne s’ouvrait plus (ça n’arrive qu’à moi ça aussi !) Du coup, il fallait que j’ouvre ma portière pour mettre le ticket dans la borne. Vous visualisez bien la scène là, non ?! Sûre que ça vous ai déjà arrivé au moins une fois de vous arrêter trop loin du gourbi et de devoir ouvrir votre portière pour mettre le ticket dans le bitogno !... et d’entendre tous les gens pressés derrière vous s’agitaient sur leur klaxon!)

Bref, habituellement, je fais plutôt parti de ceux qui klaxonnent mais là, j’avais pas le choix ! Heureusement pour moi, y’avait personne derrière ! J’ai donc ouvert ma portière, mais allez savoir pourquoi, quand j’ai fait ça, j’ai enlevé mon pied du frein ! J’étais de ce fait à moitié sortie de la bagnole en train de mettre le ticket dans cette P*** de borne quand je vois la voiture se barrer toute seule et la barrière monter jusque sur le toit ! Je me suis jetée aussi vite que j’ai pu dans la voiture pour tirer le frein à mains (certes, j’aurais dû avoir ce réflexe légèrement plus tôt :-s)

Prise de panique (car y’avait quand même des caméras), j’ai reculé (comme je sais bien faire – cf #3) et je me suis barrée ! Ouais je sais, je suis une vraie fugitive ! J’ai flippé pendant une bonne semaine que les mecs de Monop’ appellent mes parents pour leur dire qu’un véhicule leur appartenant avait défoncé la barrière de leur magasin.

Heureusement, ils m’ont jamais retrouvée. Et pour la petite blague, je suis repassée 15 jours après devant le parking et devinez quoi, la barrière n’était toujours pas remplacée ! Donc, petit message aux potentiels Montluçonnais qui se sont rendus à Monop’ à cette période-là, je vous ai fait économiser un peu de tune ;-)

  • Tatoon78

    Tatoon78 Salut Elo, je viens de découvrir ton blog et je dois dire que j'adore ton concept! Je le trouve vraiment amusant et original. Je me réjouis de découvrir tes péripéties! Bonne suite! le 10 mai 2017, 19:35 Supprimer

  • lesperipetiesdelo

    lesperipetiesdelo Hello Tatoon! Merci beaucoup pour ton petit message! Ca fait plaisir! J'aime aussi beaucoup ton blog que je viens de découvrir! Bonne suite aussi! A très vite! :) le 10 mai 2017, 19:49 Supprimer

  • Rejoignez vous aussi la conversation sur Hellocoton !

https://www.lesperipetiesdelo.com/

  • Rejoignez vous aussi la conversation sur Hellocoton !

#4 Le jour où... j’ai pris le mauvais train

Apres les histoires de passeport, de vols et de voiture... je vous propose de rester dans le thème des voyages cette semaine avec une histoire de train (la première de toute une lignée...).
Dites moi, qui n'a jamais déjà loupé un train dans sa vie ? On est d'accord ça peut arriver à tout le monde non?
Ce jour là, j'étais à l'heure justement... pour être sûre de ne pas le râter! Quand je dis "à l'heure", on s'entend, ça veut dire que j'ai réussi à courir et sauter... Lire la suite » dedans avant qu'il parte! Parce que, c'est pas trop mon truc d'arriver 30' avant pour poireauter sur le quai... j'aime pas vraiment attendre en fait.
Bref, ce jour là donc, je m'installe confortablement à ma place, en première classe (oui bah j'avais eu un tarif 😜). À peine le temps de sortir mon pc que le train partait déjà. "Tiens, j'étais pas si en avance que ça finalement?"
Je sors donc mon ordinateur, mes écouteurs pour mettre ma musique et au même instant, Madame SNCF nous souhaite la bienvenue à bord du train en provenance de Paris et à destination de ... Lyon!
Génial, sauf que moi je vais pas à Lyon, je vais à Aix!!! Et là c est le moment où je me tiens la tete entre les mains 🙈 et pense tout fort "C’est pas possible!.."
Je vais voir le contrôleur pour lui expliquer le problème, que javais pas de billet pour ce train du coup mais que j'en avais un autre pour Aix, et que je savais pas comment faire... je devais avoir l'air tellement cinglé qu'il a écrit un truc sur mon billet, (sûrement un code pour dire cas désespéré, laisser passer) et m'a dit de Le montrer au contrôleur dans le train Lyon-aix, pour l'éviter de repayer un billet (y'a quand même quelques contrôleurs sympas ouais..)
Bon, dans mon malheur j'ai eu la chance de pouvoir rester ma place en prems tranquillou. Arrivée a Lyon, j'étais tellement pressé de descendre que j'en ai oublié mon sac! Heureusement pour moi, le fameux gentil contrôleur m'a appelée sur le quai en me demandant "c'est pas à vous Mademoiselle?" À ce moment là, je ne sais pas trop si c'etait de la stupefaction ou de la compassion (pauvre fille) que je lisais sur son visage...! J'imagine que jai du lui faire sa journee a lui et toute son équipe de la SNCF! Bref, jai pris mon sac et j'ai mis ça sur le compte de la fatigue... bien entendu.
Au final j’ai quand même pu prendre un autre train pour Aix, et suis arrivée 30' plus tard que prévu, sans payer un rond en plus. Cette fois ci je peux vous le dire, j'ai dit MERCI LA SNCF.

  • Rejoignez vous aussi la conversation sur Hellocoton !

#3 Le jour où… j’ai écrasé le pied de mon pote

J'aime mes amis, pour de vrai ! Le fait est qu’il y a des fois, j’fais des trucs sans le faire exprès.
Comme ce jour de janvier au Stade Marcombes (fameux stade de Clermont-Ferrand!). On sortait d'une séance bien balaise avec mes copains de l'athle ! On s’entrainait pour les demi-finales des championnats de France de Cross, qui avaient lieu dans 3 semaines.
En ce temps-là, je roulais avec une belle Renault 19 rouge CHAMADE (pour ceux qui ne voient pas à quoi ça ressemble, ben... Lire la suite » tapez « R19 chamade » sur google !) Elle avait quelques petits soucis à l’époque. Pas grand-chose, juste l'alarme qui se déclenchait à chaque fois que j'ouvrais la porte (et OUI je vous confirme, c’était bien MA voiture). Enfin, niveau discrétion, on pouvait difficilement faire mieux !
Je cherchais donc à me barrer du stade vite fait bien fait, histoire de ne pas rameuter tous les flics du quartier. Ma pote, Claire, petite blondinette pétillante (ça c’est pour toi ma Stricky !) se faufile rapidos côté passager ! Et c’est là que notre blagueur d’acolyte, Hugues, qui était d’humeur bien blagueuse ce soir-là, s’assit sur le coffre de la R19 chamade !... En gesticulant bien dans tous les sens histoire de faire travailler les amortisseurs ! "Haha, quel con ce Hugues , je vais reculer tu vas voir, ça va le faire décamper !" Comme je suis quelqu’un d’assez délicat dans mes gestes, j’enclenche la marche arrière et recule pleine balle !
On entend un bruit, puis on voit Hugues, ou enfin, ce qui ressemblait à Hugues, parce qu’il sautait tellement partout comme un malade qu’on aurait dit un Marsupilami sous amphet’ ! « Putain mais qu’est-ce qu’il a ?? », demandais-je à ma copine, l’air interrogateur. Parce que Hugues c’était bien du genre à faire le con tout le temps, donc bon au début on a cru qu’il faisait encore son numéro !
Finalement, on a compris quand on est sorties de la 19 qu’il s’était probablement fait mal quelque part. Par réflexe, je regarde mon coffre et m’aperçois qu’il était quasiment embouti dans le pare choc d’une autre bagnole. M****, elle était là cette bagnole ? Moi, je l’avais pas vue, mais notre pauvre Hugues, il l’avait bien senti !
« Monsieur, vous avez une belle entorse du pied là, va falloir immobiliser et passer aux béquilles pendant minimum 3 semaines ! Mais, comment vous vous êtes fait ça ? ». C’est ce qu’ils lui avaient dit aux Urgences ! C’est que c’était pas un comédien le copain ! Bien sûr, inutile de vous préciser que la saison de cross, ben elle était bien niquée !
Qu’est-ce-que je m’en voulais ! Et pourtant lui, il m’en a même pas voulu, enfin c’est ce qu’il m’a dit… (j’ai plus de nouvelles depuis un moment d’ailleurs ?!?)
Bref, vous inquiétez pas, je regarde tout le temps quand je recule maintenant.. enfin presque…

  • Rejoignez vous aussi la conversation sur Hellocoton !

#2 Le jour où... j'ai voulu faire une surprise à mon mec

J'adooore les surprises! Et ce qui est vraiment top c'est qu'à chaque fois, je surprends ceux à qui je les fais et moi-même!
Cette fois-ci, pour le plus grand bonheur de mon amoureux chanceux, j'avais décidé de lui offrir un week-end surprise pour son anniversaire! « Surprise mon chéri, on part à Edimbourg! - Génial ! » Il était trop content…
Quelques jours passent avant qu’ il ait l'étrange idée de me demander à quelle heure on part, et à quelle heure on revient.... Lire la suite » Je lui réponds donc, en lisant la confirmation reçue par email : Départ le vendredi à 13h - arrivée 16h / Retour le dimanche à 18h20 - arrivée 19h10
Sachant que chez les Scottish y'a 1h de moins que chez nous, les horaires que j'étais en train d'annoncer me paraissait un peu déconnants... Me retournant vers Thibaut, je vis à son air dubitatif, qu'en effet, quelque chose ne tournait pas rond.
"T'es sûre de ce que tu me dis là ?" Un peu vexée qu'il ose remettre ma parole en doute, je re-vérifie quand même pour lui faire plaisir ! Et lui réponds un truc qui ressemblait à peu près à ça: "P*** mais qu'est-ce-qu ils ont encore foutu ces c***?" Avant d'ajouter : "C’est quoi encore ce bazar?"
Mon cher et tendre, qui semblait s'étonner qu’une compagnie aérienne puisse faire une erreur, commençait à douter de moi (vraiment ?!). Je lui dis donc de vérifier par lui-même ! Il s’exécuta, et à sa grande surprise, j'avais bien donné les bons horaires! Bon, par contre, y’avait une chose que j’avais pas fait tellement ça semblait con… c’était vérifier les villes de départ et de destination ! Et là, comme on dit chez nous, j'avais bien chier dans la colle!
Aller Edimbourg - Paris / Retour Paris - Edimbourg
Y’avait bel et bien un truc qui clochait…A mon grand étonnement (ou pas tant que ça en fait), je m’étais gouré en réservant les billets ! Et puis, c’est pas comme si les compagnies low cost t’en mettaient plein la cabane quand tu fais la moindre petite erreur de billet !! Le changement coutait plus cher que le billet en lui-même! Du coup, on est restés une nuit de plus parce qu’une nuit d'hôtel supplémentaire revenait moins cher que le billet retour pour le dimanche soir!
Bref, au final, on peut le dire quand même : j’ai bien réussi ma surprise! Ah oui et puis je vous rassure, désormais c'est toujours moi qui m'occupe des billets... tout le temps même! Donc finalement, je pense qu’ il les aime mes surprises ! :-P

  • Rejoignez vous aussi la conversation sur Hellocoton !

#1 Le jour où...j’ai récupéré mon passeport

Ça peut paraître tout con de se faire faire un passeport hein? Ben dans mon cas, c’est plutôt du genre trilogie à la « JASON BOURDE », vous voyez un peu ?
Acte 1 « La Préfecture de Paris dans la peau»
Une queue pire que devant le parc Disney un samedi en plein mois de juillet, pourtant on était bien Quai de Gèvres, 10h du mat, sous un temps digne d’un bon mois de février bien pourri !
Après quelques heures d’attente donc, j’atteins enfin le guichet ! « Bonjour, vous... Lire la suite » êtes de Paris Mademoiselle ? - Oui, enfin, je viens d’emménager chez mon ami - Ah, d’accord et vous avez un justificatif de domicile ? - Euh, oui enfin, de là où j’habitais avant – dans ce cas-là, désolé mademoiselle mais on ne peut rien faire pour vous, on ne fait les passeports que pour les parisiens ici. Donc soit vous allez dans votre ville d’avant, soit vous revenez avec un justificatif de domicile – Euh, c’est une blague, je viens de me taper 2h de queue pour rien ?! C’est bien cela oui, mais vous pouvez revenir à 7h la prochaine fois, on ouvre qu’à 9h mais au moins, vous serez les premiers dans la file ! »
Je vous épargne les séquences où cette *** de la préfecture m’a fait revenir 2 fois (même heure, même endroit, même queue !) pour me dire quoi au final ?? Qu’il fallait mieux que j’aille voir dans ma contrée natale s’ils pouvaient me délivrer un passeport !
ACTE 2 « Le passeport d’urgence dans la peau »
Le petit truc que je vous ai pas dit, c’est que je devais décoller pour Dubaï 8 jours après… donc ça commençait à devenir assez urgent…
Heureusement, à Moulins (Préfecture du département de l’Allier – de là où je viens- pour les incultes), à ma grande surprise, il n’y avait pas foule ! En à peine une heure, j’avais mon passeport d’urgence entre les mains !!!
ALLELUIAHHHH ! J’étais dans un tel état d’excitation qu’un petit godet s’imposait pour fêter ça ! Moumoune m’ayant rejoint et ramené quelques affaires de la maison familiale, j’ouvre mon coffre pour y placer la valise ! Et là, on arrive au dernier acte durant lequel Jason Bourde rencontre Mac Gyver ! Vous le connaissez pas celui-là hein ?
Parce que ce con de Jason Bourde, autrement dit moi, a fermé le coffre (vous la voyez venir celle-là…) avec les clés de la caisse dedans ouais ! Une fois de plus, ma mère était désespérée…
Mais la chance qu’il a Bourde, c’est qu’il a un peu le cul bordé de nouilles ! Et qu’il a trouvé le Mac Gyver le plus patient de tout le département !
Car je peux vous dire, le Mac Gyver de l’Allier, il lâche rien! Le mec il s’est acharné pendant 2h30 sur ma caisse ! Après 30minutes pourtant, j’ai bien cru qu’il allait me lâcher !
Il venait d’atteindre le taquet de la porte conducteur : « Ah bah là ma petite dame, je peux plus rien pour vous, c’est la super condamnation ! – La quoi ? La super condamnation, c’est quand la voiture elle se ferme une première fois mais genre elle se referme encore une fois après avec une double sécurité au cas où y’a un con qui veuille vous la piquer quoi ! - Putain, mais sans déconner, c’est possible ça ?! » Je me voyais déjà aller chercher un pied de biche pour péter la vitre (non parce que je suis plutôt calme mais des fois, je peux monter un peu dans les tours)
Mais là Mac il a eu tellement pitié qu’il est parti chercher un engin genre coussin péteur que tu gonfles pour que la porte s’entre-ouvre… Il a réussi à passer un cintre dans la porte arrière et choper le lien du porte clé qui était resté coincé entre les sièges et la plage arrière (ouais j’ai du bol quand même) et sortir la clé ! Même le mec il y croyait plus, mais p*** il était fier ! Je crois que je lui ai sauté au cou aussi !
Enfin, vous comprendrez pourquoi j’attache aujourd’hui une valeur particulière à ce petit bout de papier qui me permet de voyager !.. Encore heureux qu’il est valable 10 ans !!

  • Rejoignez vous aussi la conversation sur Hellocoton !

Avant de commencer, j’aimerais quand même revenir sur un point important !
Quel est le p*** de C*** qui a sorti un jour que « les Hommes naissent tous libres et égaux. »
Non mais franchement, c’est quoi cette connerie ? Libres, déjà ça se discute mais égaux ?! La blague ! Faut bien reconnaitre qu’il y’en a qui ont plus de chance que d’autres quand même, non ?
Et j’ vais pas me plaindre, car en fait, c’est pas de la malchance finalement, c’est « un petit truc en plus » quoi… mais c’est vrai qu’y a des fois je... Lire la suite » vous avoue que j’me suis quand même demandé « MAIS POURQUOI MOI ? »
Y’en a qui tombe le cul dans une marmite de potion magique, d’autres qui tombe le cul dans… autre chose quoi… Genre les mecs se sont dit : « Tiens, elle, on va lui mettre le paquet ! Pas de « un soupçon de si, une once de ça, une petite cuillérée par si, un petit poil de ça par-là »… Non, non, ils y sont allés à la louche, voir au sceau carrément ! Une louche d’étourderie par si, un sceau de maladresse par-là, mais quand même une grosse casserole d’humour ! « Bah oui, encore heureux, avec tout ce qu’elle va endurer dans sa vie la pauvre fille, va falloir que ce soit quand même une sacrée déconneuse » - merci ! J
Enfin, au final, je le vis plutôt bien ce côté « unique » (même si je suis sûre qu’il y en a plein d’autres comme moi !...) sinon, je ne serais pas là en train de vous écrire !
Et puis, la bonne nouvelle, c’est que je n’ai « que » 32 ans donc j’ai encore un bel avenir devant moi J
Au cas où vous seriez intéressé pour un récit LIVE de mes péripéties, mon bel et tendre, et surtout méritant amoureux, Thibaut de Villelongue, sera ravi de pouvoir vous emmener avec entrain dans chacun de mes périples (comédie burlesque garantie!)
Aussi, je précise que mes bien aimants parents se sont trouvés tellement chanceux d’avoir une perle rare comme moi qu’ils en ont fait qu’une… pour leur plus grand bonheur à aujourd’hui !

  • Rejoignez vous aussi la conversation sur Hellocoton !