Marre de café, lire dans le marre de café, lire dans le marre de cafe. Klein, Anthropométries, 1960Ce n'est pas que je veuille faire une pause, mais cela serait peut-être souhaitable. Mon crâne est tout vide, ses parois d'une blancheur éclatante. Les pensées structurées ont désincrusté le tissu cérébral avant de se jeter en vortex dans une béance artérielle branchée par là. Je me sens lessivée tout net.En bloguant, je me paie des trips à la Roquentin. Non, ça ne se mange pas. Je cause... Lire la suite › — Cet article provient du blog Bouche de là. Marie-Georges Profonde habite à Paris et est également auteur de Autoformée et L'humeur du jour. Cet article parle de mar de cafe, marre à café, lire le mar de café, lire le mar de cafe, lire dans la marre de cafe, mare de café, lire dans la mar de cafe.