Mercredi 1er juin... un matin comme les autres, tranquille, passé à jouer avec ma fille. Jusqu'à ce silence de mort qui s'insinue... panne électrique dans le quartier... brisé par une sirène de pompiers. Je passe la tête par la fenêtre du salon, des gens en pleurs qui serrent en tremblant les quelques maigres affaires qu'ils ont pu sauver... car en me penchant un peu plus, je vois de l'eau au bout de la rue. La voisine d'en face est bouleversée: "ça continue à monter, on va y avoir... Lire la suite sur le blog ›
Cet article provient du blog la maison du bonheur. Retrouvez également son article En ce moment #1.