illustration Mathou L’éducation bienveillante est prônée partout à toutes les sauces. Evidemment, le principe est intéressant voir plein de bon sens. Mais moi, j’ai décidé de faire bien ce que je veux. Je trouve qu’à l’image de l’allaitement versus biberonage, lorsque des parents ne se disent pas pro-bienveillance, ils sont limites catalogués comme maltraitants ou arriérés. Au final, ce que ça donne : de la culpabilité. Oui les parents, et plus...

Cet article provient du blog Entre les cailloux. Charlotte habite à Dans la presque Bretagne et est également auteur de Mes conseils pour réussir ses études en soins infirmiers et Les violences qu’on inflige en tant que soignants.
Pour approfondir, Maman Double a également écrit À la vie ! :En discutant avec mes amies ou des personnes que je viens juste de rencontrer, je me rends compte...
Rebondissons sur la thématique grace à l’article de Monblogdemaman qui s’en préoccupe dans Ce que La Boum nous apprend sur le temps qui passe : L’autre jour, j’ai regardé La Boum avec les enfants. JE PEUX MOURIR (enfin, non, il me...
Lire la suite sur le blog ›