Cette lettre va être très difficile à écrire… je le sens* Mon cher utérus, C’est la première fois que je t’écris, pourtant je te connais depuis bien longtemps… J’avoue t’avoir mis de côté pendant un temps, je ne trouvais pas l’utilité ou l’envie de te parler. Mais passée les 30 ans, j’ai ressenti un désir très fort en moi. Une rage et une envie qui ont grandi au fil des années. Je n’y avais jamais vraiment pensé... Lire la suite sur le blog ›
Cet article provient du blog Jenychooz. Camille habite à Carqueiranne et est également auteur de De petites nouveautés beauté/soin et Le look boyish que mon homme déteste.