Ah... les violences obstétricales ! Vaste sujet, superstar des conversations sur Doctissimo, et que j'aurais préféré ne jamais aborder lorsque j'évoque la naissance d'un de mes propres enfants. Notez que j'avais volontairement tronqué ce chapitre dans mon dernier récit minuté d'accouchement (si tu es adepte des beuglements de mammouths qu'on égorge, je t'invite à le consulter ici, par contre attention, il y a aussi un gros sachet de guimauve coincé entre les lignes, ça colle au... Lire la suite sur le blog ›
Cet article provient du blog Vio la vilaine. Retrouvez également son article Trois chambres pour cinq.