Mes babouins enneigés, Depuis la rentrée des vacances de Toussaint, je ne vis que dans l'attente de la période de l'Avent. J'attends, les fesses posées sur mes trente-huit cartons de décorations de Noël, prête à dégainer le sapin et les guirlandes dès qu'un des rennes du Père-Noël m'aura donné le feu vert (j'ai une touche avec le renne numéro 6) (celui qui a de la goutte et qui a une grand-mère bavaroise). Bref, en attendant, je fume de la neige par les naseaux. Alors, oui, je...

Cet article provient du blog Escarpins et Marmelade. Retrouvez également son article Garder les jolis moments et Quitter la Lozère.
Lire la suite sur le blog ›