Pendant que 85% de la population profite grassement (car après ce marathon de bouffe & champagne sur lit de foie gras, on ne peut décemment pas utiliser d’autre adjectif) des vacances de Noël pour se reposer, en famille, à la campagne, en s’affalant sur un canapé devant des Walt Disney et en mangeant des Pyrénéens (ou des Kinder, pour ceux qui se respectent un minimum, ainsi que le chocolat), moi je suis à Paris. Parce que je bosse, moi, Môssieur. Et finalement, quoi... Lire la suite ›