Nombreuses sont les personnes qui pensent que parce que j’ai réussi à faire publier mon roman, je suis désormais une star interplanétaire et que tout le travail est accompli. Je n’ai plus qu’à boire des spritz en terrasse, les doigts de pieds en éventail et signer des autographes. Détrompez-vous, les amis. Je souhaitais lever le voile sur cette méprise et peut-être faire profiter les nouveaux auteurs de mon expérience. Ce billet ne va d’ailleurs peut-être pas plaire à...

Cet article provient du blog Le Blog de la Cristina sans H. Cristina habite à Paris et est également auteur de Sexualité (s) et La quête du bonheur absolu.
Lire la suite sur le blog ›