C’est une triste réalité mais aujourd’hui notre profession souffre énormément et je pèse mes mots. Cet été, 5 infirmier(e)s se sont données la mort. Les conditions déplorables de travail y sont pour beaucoup. On nous demande en gros de faire plus avec toujours moins. Je vais parler de ma pratique mais je pense que mes copi-collègues souffrent encore plus que moi (si vous passez par là, laissez moi votre avis).Dans mon unité, on a 40 résidents, nous sommes 4... Lire la suite sur le blog ›
Cet article provient du blog Entre les cailloux. Charlotte habite à Dans la presque Bretagne et est également auteur de Mots d’enfants et Welcome 2017.