« Quatre garçons dans le vent » à La Motte-Servolex En 1964, Richard Lester, le réalisateur américain établi à Londres, cinéaste iconoclaste auteur alors de deux films, apporte au film son goût pour l’absurde (le nonsense anglais), l’onirisme, l’éclatement de l’action, du rythme, des sons et son refus des adultes grincheux, hypocrites et pontifiants ; bref, il prône un cinéma de Lire la suite ›