J’ai comme une envie de faire un retour dans le temps. Tu te rappelles du tsunami provoqué par Urban Decay à la sortie de la Naked 1 ? Quand je vois la montagne de make-up qui s’entasse dans mes placards, j’ai juste envie de revenir à l’essentiel et je suis prise de nostalgie quand je tombe nez à nez avec des dinosaures comme cette palette. À l’époque, elle était mon unique palette de nude et je l’utilisais au quotidien. J’adorais associer... Lire la suite sur le blog ›
Cet article provient du blog lesjolisslims. Delphine habite à Lyon et est également auteur de Mon avis sur les laques à lèvres e.l.f et Les palettes ensoleillées de l’été.