Résumé : Ma famille incarne ce que la joie a de plus bruyant, de plus spectaculaire, l’écho inlassable des morts, et le retentissement du désastre. Aujourd’hui je sais aussi qu’elle illustre, comme tant d’autres familles, le pouvoir de destruction du verbe, et celui du silence. Il faut savoir que je m’y suis prise légèrement à l’envers, puisque j’ai commencé par livre D’après une histoire vraie, qui est une suite de celui-ci, avant de... Lire la suite sur le blog ›
Cet article provient du blog Lacourseauxmots. Mélanie habite à Paris et est également auteur de Les 7 de Babylone, la mémoire des anciens (T1) de Tai-Marc Le Thanh.