S'il y a un truc dont je n'avais pas besoin ces derniers temps, c'est bien du changement d'heure : j'ai déjà du mal à faire tenir tout ce que j'ai à faire dans 24h, alors avec une journée de 23... Tu l'as compris, je suis encore grave à la ramasse en ce début avril. Le premier qui me dit que les vacances approchent et que ça va aller mieux, je lui fiche un coup de pelle virtuel : les vacances pour moi, c'est en août. Avant, c'est quedchi, nada, peau de zebi. Et pour le moment, c'est... Lire la suite ›