Dimanche 5 mars, je prenais le départ du semi-marathon de Paris avec 47 000 autres tarés à braver les éléments. Oui car si vous l'avez raté, dimanche matin la météo à Paris était ce qu'il y avait de pire en matière de course à pieds : du froid, de la pluie, du vent, et même de la grêle. Jackpot gagnant. Retrait des dossards : Je suis allée chercher mon dossard le vendredi après-midi, et en quelques minutes c'était fait. j'ai pu profiter du village sans qu'il soit bondé, et... Lire la suite sur le blog ›
Cet article provient du blog Noush. Fanny habite à Paris et est également auteur de Lassitude et Running : Semi-marathon, dernière ligne droite.