... ou la salade mmmhhhhh ... y'en a encore ? J'ai été élevé aux asperges blanches cuites à l'eau et mangées avec une vinaigrette onctueuse. J'ai ainsi développé mon sens de l'équilibre, ou comment glisser un couvert sous un coté de l'assiette pour l'incliner suffisamment afin d'avoir une petite réserve de vinaigrette. Sans que le tout ne se casse la gueule ... Autant te dire que l'asperge verte m'a longtemps paru rachitique et de couleur suspecte. Heureusement que je ne suis pas... Lire la suite › — Cet article provient du blog Sécotine fait sa maligne. Retrouvez également son article Un peu comme un quatre quart, cuisson toute douce (et loooooongue aussi ...) et Ballade à New York et des muffins super moelleux aux fruits rouges et aux flocons d'avoine.