La féodalité japonaise évolue sous les Tokugawa, après les guerres civiles. De nombreuses mesures sont prises pour affaiblir les petits roitelets locaux et les empêcher de se faire la guerre. L'une d'elle en 1635 sera la mise au point d'un système de résidence alternée (sankin-kôtai) qui oblige les daimyos à résider dans la nouvelle capitale, Edo, la future Tokyo. Chaque daimyo est contraint de passer plusieurs mois dans la capitale, les femmes et enfants toute l'année, quasiment... Lire la suite ›