On a parlé du daim dans un article précédent... et pourquoi pas le porter en haut!? Cette fois-ci, j'ai voulu penser le débardeur comme une seconde peau, toute douce, tant par sa matière que par sa couleur. A l'essayage, j'ai eu l'impression qu'un tatouage s'était dessiné formant une dentelle délicate. Lire la suite sur le blog ›
Cet article provient du blog Vichy & Tralala. Retrouvez également son article Merciiii! et Où sont mes lulu?.

Jetez aussi un oeil à cet article de papertoysart sur son blog, Diouck’s Tattoo : Ce paper toy musclé et tatoué est une création du graphiste français Nicolas Cessieux (du...