"Arrête d'être crispée, détend toi, souris un peu !" L'exercice est pas facile. Se forcer à être détendue devant l'objectif peut crisper encore plus qu'on ne l'est déjà. On est face au photographe qui t'observe sur toutes les coutures tu peux pas y échapper. En plus les inconnus qui passent à côté de toi t'observent comme une bête curieuse et tu es censée faire abstraction et te concentrer sur ton allure. Il faut réussir à passer de l'éclat de joie à un visage mystérieux,... Lire la suite sur le blog ›
Cet article provient du blog Laque de Garance. Alizarine est également auteur de Cachés dans les notes.