J’écoute le CD que tu préférais. C’est moi qui l’ai gardé. La 9e symphonie de Beethoven. Le 3e mouvement. Tu l’écoutais dans ton fauteuil, les yeux fermés. Tout le monde connait le 1e, le 2e, le 4e mouvement, mais le 3e, c’est presque une surprise tant il est doux, calme, paisible. Si je ferme les yeux tu es là. Le monde te porte, ton esprit est déjà loin. Et alors que la musique accompagne mes mains sur le clavier, je pars moi aussi, je m’envole, au dessus des nuages. Je... Lire la suite sur le blog ›
Cet article provient du blog Marie Kléber. Marie habite à Paris et est également auteur de Aimons-nous! et Les États d’Esprit du Vendredi 02.02.2018.