De Lauren Graham, inoubliable interprète de Lorelai Gilmore dans ce qui est toujours ma série préférée de tous les temps (je commence à être à court de façon de le rappeler sur ce blog), j’avais déjà lu (avec un avis quelque peu mitigé) son premier roman Someday, someday, maybe. Son dernier livre, Talking as fast as I can, a par comparaison le mérite d’assumer totalement son caractère autobiographique. Alors, lecture obligatoire pour toute Gilmore fangirl (et fanboy,... Lire la suite › — Cet article provient du blog Stendhal-syndrome. Camille habite à Paris et est également auteur de Albert le magnifique, par Brigitte Benkemoun et L’avenir appartient à ceux qui ne rangent pas leur bureau.