Dear Lovelies, La nostalgie surprend parfois même les esprits qui s'autorégulent; c'est quand nous voulons prouver que nous sommes les plus forts que la situation nous révèle que nous sommes finalement normaux, faibles face à la Nature dans le commun des mortels. Ainsi, les souvenirs d'un temps heureux viennent contaminer la mémoire. Ils embrument toute la lumière et nous isolent dans de hautes tours d'ivoires, ou alors ils nous font voyager et nous ramènent au pays qui nous a vu... Lire la suite sur le blog ›
Cet article provient du blog Lili etc.. Julie Feger-Fischer habite à Strasbourg et est également auteur de Basiques de printemps: top et pantalon et Fleurs au corps en combi.