Boulimique. Il nous faut des cases et des mots pour nous définir, nous qualifier. A mes amis, j’en parle très librement. Comme si ce n’était pas moi, sans doute. A des psys, j’en ai parlé aussi. J’ai craché mon dégoût pour moi. J’ai expliqué toutes les raisons car en vérité, je n’ai besoin de personne pour m’analyser, et je sais tout ce qui ne va pas chez moi.Je me suis heurtée à un mur psychanalyste qui voulait relier le moindre de mes soucis à la sexualité.... Lire la suite sur le blog ›
Cet article provient du blog Dans Les Hautes Herbes. Ornella habite à PARIS et est également auteur de Faire du sport : obligation et culpabilisation et Le chamanisme et la transe chamanique : Késako ?.

Rebondissons sur la thématique grace à l’article de potinsnet qui s’en préoccupe dans #KohLanta : Lynchée, Clémentine rétorque enfin ! : Clémentine est incontestablement victime de lynchage de la part des internautes. La candidate de...