Ce matin, à 5h08 heure française, la justice américaine a exécuté un homme. Jusqu’à la dernière minute, il aura clamé son innocence, jusqu’à la dernière minute, des centaines de personnes ont pointé du doigt les nombreuses failles de ce dossier et tenté d’obtenir, pour la 4ème fois, une grâce pour Troy Davis. Je vais enfoncer des portes ouvertes, mais ça me dépasse. Cela me dépasse déjà que la barbarie de la peine de mort existe encore, mais que l’on... Lire la suite sur le blog ›
Cet article provient du blog Chroniques de Mestizaje. Sarah habite à Paris et est également auteur de Mademoiselle, la case en trop ! et « Letter to the Lord » d’Irma, sur Radio’Mestizaje.