Cela témoigne des ressources morales et industrielles de ce pays : 14 mois après la catastrophe nucléaire de Fukushima, le Japon vient de fermer hier le dernier réacteur nucléaire encore en activité sur les 54 qu'il possède (4 de moins qu'en France). Le nucléaire couvrait au 9 mars 2011 30 % des besoins nationaux (75 % en France), aujourd'hui 0. Mais le pays ne s'est pas effondré pour autant, nos livraisons de couteaux n'ont pas été impactés d'un iota. Comment cela a-t-il été... Lire la suite › — Cet article provient du blog Blog Japon. Chroma est également auteur de Dix ans et In memoriam.