Pendant un certain temps ( et parfois encore aujourd’hui ) j’ai pensé que cela n’intéresserait personne de connaitre, de voir, de pénétrer dans l’envers du décor. Je trouvais la démarche un chouia intrusive dans la mesure où je travaille depuis chez moi et que je n’ai pas d’atelier à proprement parler. Un truc qui vend un max de rêve avec un showroom, un grand canap’ design et une machine à café ; un truc qui ferait bien dans un magazine,... Lire la suite sur le blog ›
Cet article provient du blog Dissident Sheep. Jeanne habite à Calais et est également auteur de Love to Share : Bijoux à partager. et Le luxe d’être soi : Pourquoi faut-il avoir du Vintage dans sa garde robe ? (épisode 1).