Un nouveau mouvement féministe serait-il sur le point d’émerger ? C’est en tout cas ce que laisse penser le hashtag #WomanSpreading qui commence à faire le buzz sur Instagram. Pour le comprendre, il faut remonter à l’été dernier, lorsque le manspreading a fait la Une de la presse espagnole. À l’époque, le parti espagnol Podemos avait déposé une proposition de loi au Parlement de Madrid afin de faire interdire cette attitude typiquement masculine consistant à s’asseoir les jambes largement écartées dans les transports en commun, et à ainsi empiéter sur le ou les siège(s) mitoyens. Et si la société de transports madrilène avait rapidement lancé une campagne de communication afin de faire baisser cette incivilité, en France, malgré la mobilisation de diverses associations féministes, leurs demandes étaient restées lettres mortes.

#WomanSpreading : un hashtag repris partout dans le monde
Mais il semblerait que notre pays ne soit pas le seul à être confronté à ce comportement patriarcal qui obligent souvent les femmes à se faire toute petite et à céder de leur espace vital. Pour preuve, lancé il y a quelques semaines, le hashtag #WomanSpreading recense aussi bien des clichés français que d'autres venus  d’Allemagne, de Finlande ou encore de Russie. Et c’est avec beaucoup d’autodérision que les Instagrameuses ont décidé de se faire entendre. Ainsi, sur les centaines de photos partagées, elles prennent la pose chez elles, dans le métro ou dans la rue, seules ou accompagnées, mais toujours les jambes écartées. Une posture que beaucoup pourraient juger, "de mauvais goût", "vulgaire" ou "trop suggestive" mais qui n'est autre que celle adoptée chaque jour par des milliers d’hommes, sans que cela ne semble leur poser le moindre problème…  


Woman spreading 👊 #revenge #womanspreading #feminism #respecteznousbordel

A post shared by Faustine (@faustine_powers) on


The latest power stance: #womanspreading Repost: @shanboody

A post shared by WrapWomen (@wrapwomen) on







#womanspreading with my fellow Happy Slut @valeriestunning

A post shared by JACQ THE STRIPPER (@jacqthestripper) on




Voir aussi
#TheySaid : quand les femmes dénoncent le body-shaming sur Twitter
Bambi pose : la nouvelle posture préférée des instagrammeuses

 M-L. M.


Aimez Hellocoton sur Facebook