Au départ sont les bakutos, d'anciens samouraïs désoeuvrés par la période de paix de l'ère Edo (yakusa signifie "bon à rien"). Pour gagner leur vie ils se reconvertissent comme joueurs professionnels itinérants puis créent des maisons de jeux. La contrebande et le marché noir deviennent leur fond de commerce. Puis ils se regroupent avec les marchands ambulants et élargissent leur activité en devenant usuriers. Très rapidement la grande criminalité se développe autour de ces... Lire la suite sur le blog ›
Cet article provient du blog Blog Japon. Chroma est également auteur de Le prunier japonais et Michelin, la bataille continue.