Je n’arrive pas à m’expliquer pour quelles raisons je m’attache à certains personnages et pas à d’autres. C’est pourtant moi qui les fait naitre sous la plume, tous. C’est comme si parfois le personnage devenait plus fort que moi. Ca a été le cas de Juliette. Puis de Clara. Et cette fois-ci c’est Jenny. Elle m’a plu cette jenny dès les premières phrases. La nouvelle de la semaine dernière n’était pas suffisante. Je n’ai pas envie de me séparer d’elle. Pas tout...

Cet article provient du blog Des mots et moi. Carene habite à Amiens et est également auteur de Féminin, vous avez dit féminin… et Bref, on a refait notre chambre.
Lire la suite sur le blog ›