J1 est arrivé hier. C’est un peu morose et défaitiste que je commence les piqures pour la FIV2. J’ai l’impression, encore une fois, d’abandonner mon corps aux médecins pour qu’ils fassent leurs petites expériences. Pour éviter de réfléchir et de me projeter (« Ne jamais se projeter dans l’avenir ! On imagine toujours le pire ! » dirait ma psy) je me suis trouvé une nouvelle activité pour ne penser à rien : le tricot. Enfin, le crochet...

Cet article provient du blog Me and my broken eggs. Madame Omelette habite à Tataouine et est également auteur de Dans le brouillard de la FIV 2 et #14 Préparation du corps et de l’esprit à la bataille n°2.
Lire la suite sur le blog ›